WOOP : une excellente stratégie pour atteindre ses objectifs !

  • 15 Septembre 2016
  • 4 commentaires

WOOP ??? Kesako ? A quoi ça sert ? On vous explique... En fait, nous sommes nombreux à tenter d'améliorer notre vie ou celle de notre entourage. À tenter de gommer ces petites habitudes toxiques du quotidien comme les excès de nourritures, d’alcool, de Game of Thrones ; ou le manque de sommeil, d’eau, de vitamines… À rêver de quitter notre job pour une nouvelle aventure, un grand voyage, de nouveaux objectifs… 

Qu’il est beau de rêver ! :-)

Mais rêver ne suffit pas. Au cours de ses recherches, la psychologue américaine Gabriele Oettingen a montré que se limiter à rêver peut, plutôt que nous aider, constituer un frein. Lorsque nous nous abandonnons à la rêverie et que nous idéalisons notre futur, cela nous procure un bien-être léthargique. Or, pour avancer de façon optimale, il faut se sentir boosté par une énergie comparable à celle du challenge et de la compétition.

Aussi, si comme moi, vous aimez prendre régulièrement de bonnes résolutions, mais que vous avez parfois des difficultés à les tenir, ce qui suit est pour vous.

En collaboration, Gabriele Oettingen et son mari, le chercheur Peter Gollwitzer, ont mis en place un processus aussi simple qu’efficace : le WOOP : Wish - Outcome - Obstacle - Plan.En français : Souhait - Résultat (attendu) - Obstacle (interne) et Plan.

Le WOOP combine 2 techniques pour maximiser les chances de réussite : le contraste mental et la mise en place des intentions. Grâce à ce processus, de nombreuses personnes ont pu atteindre des objectifs aussi variés que faire de l’exercice au quotidien, renforcer leurs capacités d’apprentissage, prendre plus sérieusement en charge leur maladie, acheter une maison…

Deux techniques associées pour maximiser les chances de réussite !

Le contraste mental : identifier et anticiper. Cette technique consiste à définir pour notre objectif les obstacles inhérents à notre intention. Il s'agit de nos obstacles internes, comme la peur, la honte, la colère... De cette manière, nous nous plaçons dans un processus d’anticipation et nous catalysons notre énergie pour un plus haut degré d'engagement dans l'action souhaitée.

L’implémentation des intentions : c’est l’une des dimensions les plus importantes du WOOP. Elle se produit par l’application d’une formule d’action :

Si cette situation (x) se produit, j’adopte cette réaction (y).

Par exemple : si je sens que j'hésite avant d'aller à la gym, je me rappellerai de mon moad-board (le panneau avec les images évoquant l'avenir que je désire) et de mon engagement à "sauter sur place" pour me mettre en mouvement. Choisir à l'avance des réactions appropriées (sans pour autant être toujours très logiques ou rationnelles - chanter peut, parfois fonctionner !) pour faire face à des obstacles potentiels, et rendre progressivement ces réactions automatiques nous aide considérablement à avancer vers nos objectifs.

 

En pratique :

1. Clarifiez vos aspirations (Wish).

Choisissez un objectif qui constitue pour vous un challenge atteignable. (« Le WOOP ne pourra vous aider si votre rêve est de vivre sur Neptune. ») Qu’aimeriez-vous atteindre professionnellement ou dans votre vie privée qui fasse sens ?
« J’aimerais arrêter de grignoter, mais chaque fois que je stresse, je ne peux pas m’empêcher de manger du chocolat. »

2. Définissez les bénéfices que vous attendez de cet objectif. (Outcome)

« Je me sentirais plus en contrôle de moi-même et plus énergique si j’arrêtais de grignoter chaque fois que j’angoisse. »

3. Prévoyez les obstacles auxquels vous allez faire face. (Obstacle)

« À chaque situation stressante, je me trouve de tas de fausses "bonnes excuses" pour craquer. »

4. Élaborez un plan d’action. (Plan)

« Chaque fois que je sentirai des manifestations d’anxiété, je concentrerai mon esprit sur ma respiration et la rendrai plus profonde pour retrouver un point d’ancrage vivant et serein en moi. »

 

Voici un petit mémo pour vous accompagner dans votre initiative :

Définissez votre objectif en 3 à 6 mots : 

Identifiez les bénéfices que vous aimeriez en tirer en 3 à 6 mots : 

Identifiez les obstacles internes potentiels : 

Définissez un plan d’action qui vous plaise : Si (x) .....   se produit, je ....... (y)  

 

En vous souhaitant beaucoup de succès !

 

Sources :

http://woopmylife.org/
Implementation Intentions Strong Effects of Simple Plans Peter M. Gollwitzer Universitdt Konstanz
http://kops.uni-konstanz.de/bitstream/handle/123456789/10101/99Goll_ImpInt.pdf?sequence=1&isAllowed=y