Le blog

Articles

Impossible de changer ? Faux! C'est dans nos gènes...

J’entends régulièrement cette phrase fataliste : on ne change jamais ! Avez-vous déjà pensé cela ? Qu’est-ce que ça génère en vous ? De l’abattement, de la colère, de la tristesse ?  La bonne nouvelle, c’est que c’est faux, archi-faux. Nous pouvons changer et d’ailleurs nous ne faisons que changer en permanence. 

Encore un petit effort ? Et si on retrouvait son élan de vie...

Nous avons tout à gagner à soutenir nos efforts au-delà de ce que notre cerveau semble nous indiquer. Par exemple, la neuropsychologie nous apprend qu’à l’école, les élèves intègrent de nouvelles connaissances grâce à un conflit cognitif : le fait de ne pas savoir quelque chose me pousse à vouloir le connaître. Ce déséquilibre, ce manque, motive l’effort et nous rend plus aptes à désirer chercher plus loin.

Descartes nous apprend à tenir nos résolutions

Si nous n’avons pas réussi à tenir nos résolutions, inutile de s’infliger en plus quelques tortures. Se morfondre et culpabiliser nous sont préjudiciables. Cela attaque la confiance en soi, l’estime de soi. Mieux vaut apprendre à se traiter comme le ferait un bon ami, avec compréhension en bienveillance, et sans complaisance

En 2019 aussi, osons la bienveillance !

Bienveillance…   Le mot est lâché. Souvent il dérange, et en particulier dans les milieux professionnels ou politiques. Ce ne sont alors que moues affables, sourires en coins, haussements d’épaule complices entre ceux qui connaissent “la vraie vie”, ceux qui savent que "ce n'est pas comme ça que ça se passe". La bienveillance, ce serait un “truc de femmes”, ou de bisounours. Une attitude privilégiée par les mous, les rêveurs, les loosers....

Rejoignez-nous

Vous serez informé·e de nos prochains articles et de nos nouveautés